Les céréales à l’âge du Bronze au Proche-Orient (les données carpologiques) – Linda Herveux

Une intervention de Linda Herveux, membre de l’UMR 8167- Orient et Méditerranée

Ecouter l’enregistrement audio

Herveux epillet de blé carbonisé Tell Arqa
Epillet de blé carbonisé, Tell Arqa, Syrie (© Herveux)

Résumé

Les céréales sont, depuis l’avènement de l’agriculture et dans la plupart des régions du monde, un élément fondamental des systèmes agricoles. Au cours de l’âge du Bronze au Proche-Orient (IIIe-IIe millénaires av. J.-C.), la complexification et l’urbanisation des sociétés induisent des changements significatifs dans la production des céréales. Les recherches archéobotaniques nous permettent d’observer ces changements ainsi que les particularités régionales qui se dessinent. Nous évoquerons les taxons qui ont été mis en culture et tenterons d’apporter des éléments de réponse des raisons de leur présence dans les échantillons et de ce que leurs proportions révèlent.

 

Bibliographie indicative

Bonjean A. (2001) « Histoire de la culture des céréales et en particulier de celle du blé tendre (Triticum aestivum L.) », Dossier de l’environnement de l’INRA, n°21, p. 29-37.

Herveux L. (2007). «La crise de 2100 av. JC : indices archéobotaniques au Levant nord», Colloque la crise de 2100 av. J.C., 5-8 décembre 2005, Lyon. Varia Anatolica XIX, p. 549-556.

Zohary D., Hopf M. and Weiss E. (2012) Domestications of Plants in the Old World, Fourth edition, Oxford University Press, pp. 251.

Herveux Champ blé Arqa
Champ de blé, Arqa, Syrie (© Herveux)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *