6 – Le concept du banquet et son utilisation en archéologie égéenne

Une présentation de Sylvie Müller-Celka, membre de l’UMR 5133 – Archéorient, MSH MOM, Lyon.

Ecouter l’enregistrement audio

Résumé

En archéologie dite « égéenne » (Grèce et Turquie occidentale durant le Néolithique final et l’âge du Bronze, env. IVe-IIe millénaires av. J.-C.), les travaux des quinze dernières années ont été marqués par un engouement indéniable pour le thème du banquet.

Plutôt que de résumer les nombreuses études récemment publiées sur les cas avérés ou allégués de banquets en Grèce protohistorique, je m’attacherai d’abord à analyser les raisons de cet engouement. Je proposerai d’y voir la combinaison de divers « ingrédients » : a) la récupération de recherches antérieures sur le rôle social de la consommation, b) les progrès de l’archéozoologie, de la paléobotanique et de l’archéométrie (en particulier l’analyse chimique des résidus alimentaires) et c) l’apport de l’analyse fonctionnelle des céramiques archéologiques. La conjonction de données nouvellement disponibles a ainsi ouvert de nouveaux champs d’investigation dont le banquet constitue un exemple privilégié, en tant que rituel communautaire impliquant la consommation de boisson et de nourriture,

On examinera ensuite la manière dont les archéologues ont théorisé l’interprétation des vestiges de banquet en s’inspirant de données issues de l’observation des sociétés traditionnelles par les sociologues et les ethnologues. Les sources utilisées en archéologie égéennes seront brièvement examinées sous cet éclairage.

Pour terminer, une étude de cas (le mobilier du « Palais de Nestor » à Pylos) permettra de montrer, à travers l’historique des publications depuis les années cinquante, comment l’intérêt récent pour le thème du banquet a influencé la réinterprétation de données anciennes.

Bibliographie indicative

Halstead P., J.C. Barrett (éds) 2004, Food, Cuisine and Society in Prehistoric Greece, Sheffield Studies in Aegean Archaeology 5, Oxford.

Hitchcock L.A., R. Laffineur, J. Crowley (éds) 2008, DAIS. The Aegean feast. Proceedings of the 12th Aegean Conference, University of Melbourne, Centre for Classics and Archaeology, 15-29 March 2008, Aegaeum 29, Liège – Austin.

Hamilakis Y. 1998, « Eating the dead: mortuary feasting and the politics of memory in the Aegean Bronze Age », in K. Branigan (éd)., Cemetery and Society in the Aegean Bronze Age, Sheffield Studies in Aegean Archaeology 1, Sheffield, p. 115-132.

Wright, J.C. (éd.) 2004, The Mycenaean Feast, numéro spécial de la revue Hesperia, 72.2. Voir en particulier :
Dabney M.K., P. Halstead, P. Thomas 2004, « Mycenaean feasting on Tsoungiza at ancient Nemea », Hesperia 72.2, p. 197-215.

Stocker S.R., J.L. Davis 2004, « Animal sacrifice, archives, and feasting at the Palace of Nestor », Hesperia 72.2, p. 179-195.

Wright J.C. 2004, « The Mycenaean feast: an introduction », Hesperia 72.2, p. 121-132.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *